Tout savoir sur les différents types de diagnostics immobiliers

diagnostics immobiliers

Publié le : 11 octobre 20184 mins de lecture

Un diagnostic immobilier désigne une démarche indispensable et obligatoire lors de l’acquisition ou de la location d’un bien immobilier. Le diagnostiqueur immobilier réalise un dossier de diagnostic immobilier qui prend en compte tous les diagnostics surtout les diagnostics obligatoires. En principe, il existe des diagnostics obligatoires et d’autres qui sont facultatifs. Quels sont les diagnostics obligatoires ? Quelle est la particularité de ces diagnostics ?

Le diagnostic parasitaire

Pendant la vente ou la location d’un immeuble, le bailleur ou le vendeur doit s’assurer de la disponibilité d’un dossier technique qui retrace tous les diagnostics réalisés. Ce dossier reflète en réalité l’état de l’immeuble de même que sa conformité aux différentes règles étatiques en matière d’urbanisme et d’environnement. L’état parasitaire est le premier diagnostic réalisé par le diagnostiqueur immobilier. Il permet de détecter ou de déceler la présence ou non des termites et des parasites tels que les champignons xylophages. Le diagnostic des termites ne figure pas dans les diagnostics obligatoires. Toutefois, toute présence de parasites ou de termites est vue comme un vice caché annulant du coup la vente immobilière réalisée. Le propriétaire de l’immeuble est obligé de faire le paiement de l’état parasitaire au cas où son immeuble est placé dans une zone hautement à risque. En réalité, la décision de zone à risque provient en principe d’un arrêté soit préfectoral ou soit municipal. Le diagnostic parasitaire est valable pour une période de 6 mois. En dehors de ce délai légal, le propriétaire est tenu de réaliser à nouveau un diagnostic parasitaire avant de procéder à la location ou à la vente de son immeuble. Pour plus d’informations , rendez-vous sur le site diagamter.com/franchises/diagnostic-immobilier-saint-priest.

Le diagnostic des risques technologiques et naturels

Encore appelé l’État des Risques Naturels Miniers et Technologiques (ERNMT), c’est un diagnostic qui énumère les risques naturels et humains probables sur un bien immobilier. Un immeuble peut présenter des risques d’inondation ou la promiscuité d’usines chimiques. Ce diagnostic est réalisé gratuitement par le propriétaire. Il prépare l’état de tous les risques technologiques et naturels en répondant succinctement aux différentes questions du formulaire élaboré à cet effet. Il contacte gratuitement la mairie d’implantation de l’immeuble. Ce diagnostic a aussi une validité de 6 mois. Son renouvellement se réalise par un nouveau remplissage du formulaire.

Les diagnostics obligatoires

Quels sont les diagnostics obligatoires ? Le premier du lot est le diagnostic au plomb encore appelé le constat de risque d’exposition au plomb. Il permet de mesurer les risques probables d’exposition au plomb au niveau des anciennes maisons. Le plomb était utilisé par le passé dans les peintures. Il dégage au fil des années des résidus toxiques particulièrement pour les enfants. Il est exigé pour les immeubles construits avant 1949. En cas de présence de plomb, le propriétaire est tenu de rénover entièrement l’immeuble. Le deuxième diagnostic obligatoire est celui à l’amiante. C’est un matériau toxique souvent présent au niveau des isolants des anciennes habitations. Le diagnostic met les habitants d’un ancien immeuble à l’abri de tout empoisonnement mortel à l’amiante. Il est exigé pour tous les immeubles ayant un permis de construire datant d’avant les années 1997. Le troisième diagnostic obligatoire est celui de la performance énergétique. Connu sous le nom de DPE, il vise à faire un examen approfondi de l’isolation et de la consommation en énergie d’un immeuble. Le but est de permettre au futur propriétaire ou locataire d’avoir une estimation précise des frais liés au chauffage et à la consommation énergétique de l’immeuble. Les autres diagnostics immobiliers obligatoires sont le diagnostic gaz, le diagnostic électricité et l’état d’assainissement non collectif.

Plan du site